Vous êtes ici : La dialyse > Les différentes techniques de dialyse : principes
:)

Les différentes techniques de dialyse : principes

Mise à jour le 31/07/2013

L’ECHO s’inscrit dans une filière de soins, en mettant en œuvre différents traitements des néphropathies (ou pathologies rénales). Le stade terminal nécessite un traitement de suppléance pratiqué selon deux modalités : la transplantation (une greffe rénale) ou la dialyse (l’hémodialyse ou la dialyse péritonéale).

L’hémodialyse

L’hémodialyse consiste à épurer le sang en utilisant un rein artificiel (filtre). Cette technique nécessite la création d’une fistule artério-veineuse (FAV) ou la pose d’un cathéter. Les séances de dialyse sont le plus souvent de 3 par semaine et durent 4 à 5 heures suivant la prescription médicale.

Les structures de soin de l'Hémodialyse assistée

Centre d’hémodialyse ambulatoire
Un centre d’hémodialyse accueille des patients dont l’état de santé nécessite la présence permanente d’un médecin néphrologue pendant toute la séance. Sous la responsabilité d’un cadre de santé, une équipe paramédicale composée d’infirmier(e)s et d’aide-soignant(e)s prend en charge les patients dans sa globalité.

Unité de dialyse médicalisée
Cette structure accueille des patients ayant une situation clinique stable, qui ne nécessitent pas de présence médicale permanente, mais un passage régulier.

Unité d’autodialyse :
L’unité d’autodialyse regroupe 6 à 12 postes. Elle est réservée aux patients ayant recus une formation à l’hémodialyse. Cette unité fonctionne sous la responsabilité de l’équipe médicale néphrologique et la présence d’infirmier formé à la technique de l’hémodialyse. Un responsable de soins assure la coordination de l’unité.

L'Hémodialyse autonome

Centre de formation à l’Hémodialyse :
Cette formation permet à la personne hémodialysée d’accéder soit à l’autonomie totale pour la dialyse à domicile ou partielle pour la dialyse en unité d’autodialyse. La durée de la formation est variable selon le degré de l’acquisition de l’autonomie de chaque personne.

Dialyse à domicile :
Elle est réalisée au domicile du patient après une formation visant l’autonomie totale.
_

La dialyse péritonéale

Cette technique consiste à utiliser la perméabilité du péritoine (membrane de l’abdomen qui entoure le tube digestif), pour réaliser l’épuration du sang par contact avec un liquide de dialyse stérile, introduit dans l’abdomen, au moyen d’un cathéter permanent.

La Dialyse Péritonéale Continue Ambulatoire (DPCA) : La DPCA est réalisée avec des poches dont le contenu est introduit naturellement dans l’abdomen par simple gravité et en est retiré, après quelques heures, de façon manuelle. Cette technique nécessite plusieurs cycles dans une même journée.

La Dialyse Péritonéale Automatisée (DPA) : Dans ce cas, la dialyse se fait avec un appareil appelé cycleur qui, la nuit, assure les échanges de façon automatique.

Les structures de soins pour la dialyse péritonéale

Centre de formation à la dialyse péritonéale
Cette formation est nécessaire pour tous les traitements de dialyse donnant accès à la dialyse à domicile qui requièrent une autonomie du patient importante, voire totale. La durée de formation est dépendante de la technique : 1 à 2 semaines pour la dialyse péritonéale.
La dialyse à domicile
La dialyse péritonéale est toujours réalisée au domicile du patient ou dans un établissement d’hébergement (maisons de convalescence, de retraite, ...).

:)