Vous êtes ici : Professionnels & Recherche > Le dépistage
:)

Le dépistage

Mise à jour le 15/05/2012

Chaque année, environ 7 000 nouveaux patients arrivent au stade de l’insuffisance rénale chronique terminale (IRCT). L’augmentation de l’incidence de l’IRCT porte sur les tranches de population les plus âgées, parallèlement au vieillissement de la population. Elle résulte, en partie, de la fréquence du diabète de type 2 et de celle des néphropathies vasculaires (athérome, Hypertension Artérielle) chacune responsable d’environ un quart des insuffisances rénales et de l’utilisation de certains médicaments néphrotoxiques.


L’insuffisance rénale chronique est, avant sa phase terminale, dans la plupart des cas asymptomatique. Il faut donc la rechercher de principe, en ayant recours à des mesures diagnostiques extrêmement simples :

- le recours aux bandelettes urinaires qui détectent des anomalies urinaires : protéinurie, hématurie microscopique et/ou infection urinaire.

- la mesure de la créatininémie qui devrait faire partie des bilans biologiques effectués par le médecin : après la cinquantaine, afin de repérer l’apparition d’une insuffisance rénale asymptomatique ; pour le suivi des personnes hypertendues et diabétiques.

- l’évaluation de la créatininémie selon l’âge, le sexe et le poids du malade, donne une dimension très exacte de la fonction rénale, sans recueil d’urines. L’application d’indice intégrant ces facteurs est universellement recommandée.

Objectifs

- Ralentir la progression de l’insuffisance rénale par un meilleur suivi de certaines pathologies telles que le diabète, les maladies athéromateuses et l’hypertension artérielle.

- Dépister plus tôt l’insuffisance rénale chronique en améliorant les stratégies de dépistage en particulier chez les personnes âgées, chez les personnes diabétiques ou/et hypertendues ;

- Prévenir l’insuffisance rénale liée à l’utilisation de certains médicaments (anti-inflammatoires non stéroïdiens, lithium, produits de contrastes iodés,…) et à des affections urologiques (infections urinaires, lithiase rénale, malformations,…).

Pour en savoir plus :

- Prévention et dépistage de la maladie rénale chronique http://www.agence-biomedecine.fr

PDF - 444.3 ko
Maladie rénale chronique : Clés pour la dépister et ralentir
Agence de Biomédecine

Athérome : Dépôt plus ou moins étendu et plus ou moins épais de graisses (lipides) sur la surface interne des artères. L’athérome se dépose sous forme de plaques plus ou moins visibles susceptibles de boucher le passage du courant sanguin dans les artères.

:)